Chapitre 10 : « Fin ? »

Cher lecteur, nous arrivons à la fin de ce chapitre. Si tu n’as pas lu le premier, tu ne seras pas en mesure de comprendre celui-ci, je préfère te prévenir. 

Depuis ton message, j’ai les cartes en main. J’ai le pouvoir de choisir entre te répondre ou non. Quinze jours après ton message, j’en viens à me dire que je préfère conclure notre histoire sur ces jolies phrases. Alors porte-toi bien.

La nuit fût longue et j’étais crevé. Il faut dire que la veille, j’avais passé des heures au téléphone avec une des seules personnes à qui je parlais encore à cette époque. J’avais vomi toute la haine que j’avais afin de me convaincre que tout ce qui venait de se passer était de sa faute. L’horloge tournait et les heures défilaient. Je l’imaginais se réveiller, sortir de son appartement et découvrir les débris de verres baignant dans mon sang séché. Cela m’empêchait de dormir. Cette vision était violente, tout comme les coups que j’avais désespérément assénés sur sa porte en hurlant son prénom. Pris de culpabilité alors qu’il était 2h00, je suis retourné devant sa porte pour nettoyer les dégâts. C’est seulement après avoir accompli ce premier acte pour une nouvelle vie que Morphée m’ouvrait ses bras.

Depuis cette nuit, je porte chaque jour la montre qu’elle m’avait achetée pour mon anniversaire. Je ne m’en étais pas aperçu, mais je l’avais complètement rayée. De toute façon, quelques semaines seulement après l’avoir reçue, je l’avais cassée. Bien que je lui eusse toujours soutenu que cela s’était produit tout seul, en réalité, je l’avais simplement laissée tomber sur le bitume. Je ne l’ai jamais faite réparer, pourtant elle m’est très chère. C’est un vestige à l’image de notre relation : beaucoup d’amour, trop peu d’attentions.

Des mots, mais où sont les actes ? C’est sur ce même principe que j’ai construit mon petit bout de vie. En d’autres termes, énormément de désirs, aucun effort. Paradoxalement, j’ai toujours été très angoissé de mourir sans laisser de traces de mon passage sur terre. En regardant cette montre sur laquelle le temps s’était arrêté, j’ai compris que je devais agir immédiatement pour que les choses changent. C’est idiot, mais il a fallu que je me déteste pour comprendre que ma vie n’était pas éternelle.

Le changement est le passage d’un état à un autre. Pour atteindre un objectif, savoir où nous souhaitons aller ne suffit donc pas : il faut savoir et comprendre d’où nous venons. À travers ces chapitres et pour la première fois, j’ai immortalisé mes erreurs. Ainsi, peu à peu, je réussis à adopter le mode de vie que j’ai toujours désiré.

J’ai créé mon entreprise et peux enfin travailler sur des sujets qui me plaisent, où et avec qui je le souhaite. J’ai coupé les ponts avec les personnes toxiques et consolidé les liens avec les personnes qui m’encouragent à me dépasser. J’ai appris à apprendre et à me donner les moyens pour obtenir ce que j’ai toujours clamé mériter. J’ai appris que le véritable échec ne signifiait « rater une tentative » , mais « ne rien faire ».

J’espère que ces péripéties t’auront permis de comprendre que tu n’étais pas seul. Lourds ou légers, les remords et les regrets sont des sentiments banals et concernent absolument tout le monde. Si tu as oublié à quel point tu étais grandiose, la suite de ce blog s’adresse à toi. Le prochain acte prendra un peu de temps avant de voir le jour ici, car je souhaite apporter de la nouveauté à mon travail. En attendant, je t’enverrai mes nouvelles réalisations exclusivement par mail. Alors si ce n’est pas fait, abonne-toi. Encore merci pour tout.

Raphaël.

Si tu souhaites être averti-e de la suite de cette histoire, ça se passe ici :

Une réflexion sur “Chapitre 10 : « Fin ? »”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.